Réaliser soi-même ses faire-part de mariage

Le mariage, une cérémonie qui doit rester inoubliable. Un jour où l’on s’unit pour la vie, on construit une famille. Pourquoi ne pas construire aussi la déco qui nous ressemble, pour qu’elle reste unique ? Le DIY (do it yourself, faites-le vous-mêmes) n’est pas ringard, has been, il est au contraire tendance. Selon le support utilisé, il peut être surprenant. Le faire-part doit donner hâte d’arriver au jour J. 

Quels matériaux utiliser ?

Un faire-part est traditionnellement envoyé dans une enveloppe. Elle peut être de différentes tailles et son format s’adapte en fonction du style de chacun. On trouve sur Internet, des enveloppes à carte d’invitation colorées de tous formats à prix dégressifs selon le nombre acheté et la quantité disponible en stock. Il est possible de choisir des enveloppes renforcées au dos si le faire-part est fragile. On peut aussi opter pour des enveloppes à bulles, colorées, à dorure, ruban, avec découpe ou encore avec un format original.

  • Pour le faire-part, le support peut être cartonné, en papier (blanc ou kraft), en feuille de bois japonaise ou d’érable…ou même en feuille d’hostie. La feuille d’hostie a l’avantage d’être biodégradable et mangeable. On peut écrire dessus avec de l’encre alimentaire (colorant et poche fine) ou du chocolat. La feuille de maïs est aussi biodégradable mais ne se consomme pas.
  • Si l’on est adepte du scrapbooking, les magasins de création décorative et autres travaux manuels ne manquent pas, autant sur le Net qu’en ville. On peut allier la couture, le tricot, la dentelle, les boutons, les nœuds, le ruban, la photo, les dessins, peintures, de la découpe ou du dessin au crayon… Il y a aussi des petits systèmes musicaux à insérer au pli du faire-part, ils se mettent en route quand on l’ouvre !
  • Il est préférable que le faire-part se plie en deux, en triptyque ou qu’il se glisse dans une sorte de fourreau plutôt que rester une simple feuille décorée insérée dans une enveloppe ou une pochette.
  • Pensez au timbre personnalisé, vous pouvez en commander sur le site de la Poste, par exemple, avec une impression avec une photo de vous deux prise par un photographe professionnel ou sur le vif comme un selfie..

Le thème

Il est bon de choisir un thème pour que la fête, le fond, la décoration (des couleurs et une papeterie cohérentes, des cartes d’invitations adaptées au thème, etc) et les invitations ne partent pas dans tous les sens. Le thème, impose un genre de chansons, un fil rouge dans le repas et même la forme et le goût du gâteau de mariage. C’est pourquoi il faut le choisir avec soin. On peut très bien opter pour un double thème: romantique en Provence, en bleu et blanc, Passion et confettis…On doit pourvoir y retrouver vos caractères ou votre folie. Une fête à deux thèmes pour plus de “Je t’aime” !

Le code couleur

Là non plus, on ne doit pas se tromper, le choix de couleur doit être murement réfléchi et correspondre au thème. Le code couleur va définir l’habillement des invités, on ne peut pas le changer au dernier moment sur un coup de tête.

Le texte

Il doit s’adapter au support, s’il est en bois, le texte doit être court et fluide. Sur papier, il peut raconter une tranche de vie : la rencontre, la naissance des enfants, une anecdote.
Les mots doivent être étudiés pour que l’on ait envie de le lire plusieurs fois. Que vous choisissez une manière classique ou plus originale de rédiger votre texte, il donnera a votre faire-part un ton unique et sur-mesure. Vous pourrez garder le même style d’écriture lorsque vous rédigerez vos remerciements.